Castan - le rock et l’école de la rue



                     Castan: pas mort, le rock français!
 

                Reportage et photos: Virgin B.
 
 
Castan, c’est un artiste qui est capable de vous entraîner dans plus de trois heures de prestations scéniques sans que vous vous en rendiez compte. Armé d’une Gibson et quelques fois d‘une Télécaster auxquelles il donnera la possibilité de s’exprimer, tantôt rock, tantôt blues, il évolue, occupe l’espace et envoûte par son jeu puissant et intriguant.
 
Castan, c’est d’abord une voix, qui se fait douce, rauque et suave, ou rock, dure et percutante. Castan, c’est ensuite une énergie qu’on voit naissante pour s’épanouir dans de farouches riffs de gratte. Castan, c’est enfin un partage avec ses musiciens qui anticipent et accompagnent ses solos, ses mélodies puissantes.
Une prestance sur scène, certes, mais pas de celle de ces artistes dont l’aura du succès les rend inaccessibles. Non, une réelle proximité avec un public, celui qu’il a fidélisé et qui le suit depuis des années, mais aussi un public qui le découvre et qui ne met que très peu de temps à être emballé.
 

Sur scène, Castan n’hésite pas à se lancer dans l’historique, l’anecdotique du morceau qu’il va interpréter. C’est la touche humaine de plus, l’émotion palpable et quelques fois visible dans son regard. Reconnaissant de ses années de galères, d’apprentissage, où son jeu de guitare, tout comme son caractère, se sont formés, il rend hommage à tous ceux qui ont croisé son chemin, de près ou de loin.

Comme il le démontre, ce n’est pas nécessairement dans les grandes écoles, les grands conservatoires, qu’on apprend le mieux. L’école de la vie, de la rue, s’en charge. Aussi Castan ne renie-t-il pas ces années à jouer dans les couloirs du métro, les caves et les bars parisiens avant de profiter des spots brûlants de scènes plus conséquentes. De show-case en tournées, il a su imposer ses idées musicales, fidèle à lui-même et à sa démarche musicale.
Il écrit pour les autres, devient arrangeur pour les autres, joue encore pour les autres, et enfin, un bon jour, on s’est enfin intéressé à ce qu’il faisait. Parce que dans ses textes on y trouve de l’émotion, parce que dans son jeu de guitare il y a de la recherche traduite avec brio, du profond comme de la légèreté. Il y a dans sa façon de jouer une réelle symbiose avec ses idées. Castan est de ces artistes complets qui privilégient le rapport avec le public plutôt que de s’enfermer dans une tour d’ivoire.


 
Après avoir bossé pour les autres, c’est décidé, c’est pour lui qu’il va monter sur scène, qu’il va se donner à fond pour que sa musique vive au-delà des studios.
Influencé par Jeff Beck, Stevie Ray Vaughan, Brian Setzer, Buddy Guy, Éric Clapton, sa référence essentielle reste toutefois les Rolling Stones, qu’il admire et rêve d’atteindre. Ses mots, il les teinte de tendresse ou de hargne, c’est selon, habité par la passion musicale qui est la sienne depuis qu’il a eu une guitare entre les mains.
Inspiré et nourri de légendes du rock et du blues, il est totalement à l’aise sur des reprises mais préfère orienter ses concerts sur son propre répertoire, de plus en plus varié et d’un niveau de qualité que beaucoup lui envient car Castan est un écorché vif qui plonge, s’immerge sans retenue dans chacun des styles qu’il aborde.
 
Son album ‘Vol Libre’ traduit toute cette liberté d’expression, cette passion et cette énergie qui l'animent. C’est ce qui fait sa force, sa singularité en concert, mais en tant qu'être humain, tout simplement. Poète du cœur et de l’âme, Castan parle d’amour, de manque, de jalousie, de besoin, de ces thèmes qu’on peut croire ressassés mais qui trouvent une résonance particulière selon l’artiste qui les évoque. Et avec Castan, pas de prise de tête, car c’est juste quelqu'un qui veut faire partager ce que son cœur a à dire et ce que sa guitare et sa présence sur scène peuvent traduire.
 
Gageons que son nouvel album, dont la sortie est prévue pour l’été, sera résolument rock et démontrera que le rock français n’est décidément pas prêt de mourir! 
 
Virgin B.
 
A consulter absolument: www.myspace.com/castan7